Corbeau Blanc

Comment faire une bonne signalétique ?

Si le choix du statut juridique ou le développement du chiffre d’affaires sont des points que l’on désigne comme très importants au moment de créer son structure, il est dommage que l’on ne mette pas assez l’accent sur l’efficacité d’une bonne signalétique. Mais comment peut-on dire qu’elle est réussie ?

C’est quoi une bonne signalétique professionnelle ?

La signalétique consiste en le fait de mettre dans des endroits stratégiques des panneaux et autres éléments afin de pouvoir aider un client ou une personne étrangère à la structure à la trouver, à en savoir plus sur son fonctionnement, voire ses produits.

Elle est donc à considérer comme une partie de la stratégie marketing et, à ce titre, mérite toute l’attention d’un chef d’entreprise. Mais d’autres structures ont besoin d’en mettre une en place. C’est le cas des hôpitaux et des cliniques, des restaurants et des hôtels, des mairies, des collectivités etc…

Il est évident pourtant que les attentes et les besoins ne sont pas les mêmes quand on est une entreprise de bâtiment qu’un musée ou encore un établissement hospitalier. Comment être certain, alors de prendre les bons éléments de signalétique si l’on a peu ou pas de connaissances dans ce domaine ?

Le plus important est de savoir qu’il existe des entreprises qui se spécialisent dans ce domaine. Si elles sont relativement nombreuses, aucune ne fonctionne de la même façon et il est plus intéressant de se voir proposer un accompagnement global qui va de l’audit à la pose, avec un seul et même interlocuteur pour pouvoir se concentrer sur l’ensemble de sa tâche, sans pour autant revoir à la baisse ce que l’on peut attendre d’une bonne signalétique.

Comment se faire aider pour sa signalétique et pour quels avantages ?

Les professionnels en venant dans la structure vont faire un audit afin de déterminer les besoins. Le fait de se déplacer est primordial car ils peuvent constater des défaillances en tentant de trouver l’entreprise. La signalétique extérieure d’orientation n’existe peut-être pas encore ou elle n’a pas fait l’objet d’une bonne réflexion.

Elle doit permettre à toute personne ne connaissant pas l’entreprise ou l’organisme de la trouver facilement grâce à des supports bien pensés et qui vont supporter les conditions météorologiques pendant des années.

La signalétique apparait ensuite sur le bâtiment. Cela peut être par le biais d’une enseigne, de vitrophanie s’il y a une vitrine et il faut alors s’interroger sur ce qu’il est important de faire figurer.

A l’intérieur, les panneaux, les pancartes, les stickers au sol et autres solutions sont là pour indiquer les différents niveaux, les salles, les bureaux, les sanitaires.

La signalétique d’information peut donner des éléments susceptibles d’apporter du sens à ce que les personnes voient (cela sera le cas dans un musée ou une bibliothèque). Mais on peut aussi trouver une signalétique de décoration qui met en valeur un service particulier ou sert d’indication sur ce à quoi il sert (service pédiatrique ou maternité, avec des dessins géants ou des fresques colorées sur les murs).

Quoi qu’il en soit, prendre des pancartes colorées ne répond pas aux ambitions d’une bonne signalétique qui sont de permettre la visibilité, la lisibilité par le biais des choix de bonne taille de caractères, de police d’écriture et de mots savamment choisis.

Il est donc primordial de se faire aider pour tous ces points mais aussi lors de la pose pour penser à tout (que tout le monde puisse voir et lire, même quand une pièce est bondée ; ce qui suppose de les installer à une hauteur minimale donnée etc…).

La signalétique de sécurité est également essentielle pour répondre aux différentes normes qui régissent de nombreux établissements, dont les ERP.